Retenue sur salaire

Les retenues salariales désignent la partie du salaire d’un employé qui est retenue par l’employeur pour payer divers avantages, impôts et autres dépenses. Ces retenues peuvent inclure des impôts tels que l’impôt sur le revenu fédéral, d’État et local, la sécurité sociale, Medicare et l’assurance chômage. En outre, un employeur peut retenir un certain montant sur le salaire d’un employé pour couvrir le coût d’un régime d’assurance maladie ou d’autres avantages offerts par l’employeur.
Les retenues salariales peuvent également être utilisées pour cotiser à un IRA, qui est un compte d’épargne-retraite permettant aux employés de cotiser à un IRA traditionnel ou à un IRA Roth par le biais de retenues salariales automatiques. Le salarié n’a donc pas à se soucier des cotisations manuelles et peut épargner en vue de sa retraite.
Les retenues salariales peuvent également être utilisées pour faire des dons à des œuvres de bienfaisance ou à des organisations par le biais de programmes de retenues salariales automatisées. Il est ainsi plus facile pour les salariés de faire des dons pour soutenir des causes importantes, sans avoir à se souvenir de faire un don physique à chaque fois.
Le montant des déductions salariales dépend du salaire du salarié, de sa tranche d’imposition et des avantages ou programmes spécifiques auxquels il choisit de participer. Les employeurs fournissent généralement une ventilation détaillée des déductions effectuées sur chaque fiche de paie, afin que les employés puissent voir exactement où va leur argent.

Comment fonctionnent les retenues sur salaire ?

Les employeurs effectuent des retenues sur salaire pour payer les obligations fiscales découlant du paiement du salaire d’un employé. Il peut s’agir de l’impôt sur la santé, de l’impôt sur la sécurité sociale, etc.

L’autre partie des retenues sur salaire correspond au paiement par l’employeur des cotisations sociales des salariés, telles que le fonds de retraite 401(k), les plans de pension, les plans d’épargne, les plans de soins de santé et autres contributions volontaires.

Les tableaux de déductions salariales et les calculateurs en ligne sont très utiles pour faciliter les calculs et les rendre plus précis. Les employeurs utilisent souvent les tableaux de déductions salariales pour déterminer les valeurs correctes de l’impôt fédéral et des autres déductions. Le salaire brut est converti en salaire net en déduisant les retenues volontaires et involontaires. Les étapes suivantes peuvent être suivies pour ce faire.

Comment calculer les retenues à la source ?

Il existe deux types de retenues salariales : les retenues avant impôt et les retenues après impôt. Pour calculer le salaire net d’un employé, la première étape consiste à soustraire de son revenu brut toutes les retenues avant impôt, telles que les déductions d’assurance ou certaines cotisations de retraite. La différence correspond au revenu imposable du salarié.

Ensuite, calculez la retenue d’impôt du salarié, sur la base de son revenu imposable. Cela comprend les impôts fédéraux, d’État et locaux, ainsi que les retenues au titre de la sécurité sociale et de l’assurance-maladie.

Enfin, soustrayez les déductions après impôt du salarié, telles que les cotisations syndicales, certaines dépenses du salarié ou toute saisie sur salaire. Les Roth IRA sont également post-impôts, ce qui signifie que les cotisations sont versées avec le revenu imposable. Après toutes ces déductions, le résultat est le revenu net du salarié, qui doit apparaître sur son dernier bulletin de salaire.